Mathieu Mercier

Mathieu Mercier

Né en 1970, Mathieu Mercier est diplômé de l’Ecole nationale supérieure de Bourges et de l’Institut des hautes études en arts plastiques de Paris. Après l’obtention du prix Marcel Duchamp en 2003
 suivi de l’exposition au centre Georges-Pompidou, l’ensemble de son travail a été montré au Musée d’Art Moderne de la Ville de 
Paris/ARC en 2007 puis à la Kunsthalle de Nuremberg en 2008. Plusieurs expositions importantes lui sont consacrées depuis, au CREDAC à Ivry (2012), à FRI-ART (Fribourg) 2012, à la Fondation Ricard (2012) au Kunstmuseum de St gallen (2014) et à la villa Merkel à Esslingen (2014)

Son travail est représenté par les galeries Mehdi Chouakri (Berlin), Massimo Minini (Brescia), Lange & Pult (Zurich), Luis Adelantado (Valencia), et Paul Kasmin (NYC). Depuis le début de sa carrière, Mathieu Mercier mène une réflexion sur la définition de la place de l’objet à la fois dans l’industrie de la
 consommation et dans le champ de l’art. Sa recherche se traduit par un
 questionnement permanent sur les fonctions symboliques et utilitaires des
 objets.

Il organise parallèlement à sa pratique de nombreuses expositions : en 2001 à la Galerie du Bellay de Mont-Saint-Aignan, en 2003 au Musée d’art contemporain de Rochechouart, le prix de la Fondation d’entreprise Ricard en 2007, avec Bernard Marcadé au BHV en 2010, en 2011 au Frac Basse-Normandie, en 2013 à la galerie Minotaure pour le projet nouvelle vague organisé par le palais de Tokyo ; Il monte une exposition rétrospective de Christian Babou en 2013 au Frac Aquitaine reprise en partie à la galerie Sémiose en 2014. Un choix dans sa collection personnelle a été montré au centre d’art de Vélizy sous le titre « monochromes et readymades » en 2014.

Il est le commissaire de la partie contemporaine de l’exposition « l’esprit du Bauhaus » en place jusqu’au 26 février 2017 au Musée des Arts décoratifs.

De 2003 à 2010, Il conçoit plus d’une trentaine d’expositions dans une galerie spécialisée dans la vente et la diffusion d’éditions dont il fut à l’origine du concept.

Il a longuement travaillé sur une version éditée de la « boîte en valise » de Marcel Duchamp publiée par Walther König.